Fabrique compacte pour l'alimentation de 85 vaches laitières

GAEC de l'Aigle, fabrique d'aliments pour l'élevage bovin, 85 VL

Dans la Haute Saône (70), le GAEC de l’Aigle permet de produire 365 tonnes d’Emmental Grand Cru en moyenne par an. "Hmmm, un vrai bout d’emmental !"

Depuis fin 2019, les 85 vaches laitières sont nourries grâce à l’aliment fabriqué sur l’exploitation. Jean-Charles et Julien, père et fils, ont décidé d’investir dans une fabrique d’aliments afin de réduire les charges : "on arrivait à maîtriser presque toutes nos charges sauf l’aliment.  C’était le poste le plus cher avec pas loin de 80 000€ sans compter l’orge et le maïs que l’on produit nous-mêmes. Pour les réduire, on a décidé de fabriquer à la ferme". 

Grâce à leur fabrique d'aliments, ils fabriquent 400 tonnes par an (dont 150 tonnes de mélange fermier). 

Combien de temps pour concrétiser votre projet FAF ?

Décision d'investir en FAF

"On a été très vite ! J’ai fini mon BTS ACSE puis j’ai intégré le GAEC le 1er août. On a signé la FAF en septembre.

Je travaillais déjà sur l’exploitation et j’avais visité une ferme où il faisait beaucoup par lui-même. Il rentrait beaucoup de co-produits en semi. Et je me suis dit "il faut qu’on fasse ça. Ça a été le déclic. Lui, il gagnait 40€ par tonne rien que sur le tourteau."

Tout a démarré lorsqu'ils ont découvert une offre sur Agriaffaires. "Avant même de contacter un distributeur, nous sommes allés à Bordeaux, chez un éleveur qui souhaitait tout vendre sur son exploitation pour se lancer dans le cognac. Un des bâtiments était plein de cellules de stockage. Nous avons démonté 6 silos et on a tout ramené ici. C’est facile à démonter mais c’est très long. Voilà comment nous avons connu ACEMO : grâce aux cellules. Puis on a contacté le distributeur Alfadou, et on a demandé à Anthony ce qu’il vendait. Il a dit ACEMO. Vous avez un commercial dans notre secteur puis, on a été bien conseillé et on nous a donné des adresses. Mais on n’a jamais visité d’autres exploitations. On était convaincu de ce qu’on faisait."

Installation & Montage de la fabrique

" Même si la fabrique arrive pré-montée, c’est du boulot à monter :

  • 1 jour par cellule
  • 3 jours pour les prises et les tuyaux au-dessus
  • 2 jours pour les vis
  • 1 semaine pour le câblage 
  • 1 mois et demi pour le béton

Après c’était de la petite mécanique." 

 

Pourquoi avoir choisi la marque SKIOLD ?

"Ce qui a fait la différence :

  • Le système de pesée et l’automate. On ne voulait pas passer notre temps à appuyer sur des boutons, à être à côté et surveiller. On voulait un truc qui se fasse tout seul. L'automate est très facile à prendre en main, évolutif et on peut faire beaucoup de choses avec. Il n’y a rien à dire.
  • Le broyeur à disques Disc Mill : pas de bruit, pas de poussières et un bon débit. Je peux broyer 1 tonne en moins de 45mn.  L’écartement des disques est à 0.7 ou 0.8. Les bêtes le prennent bien. Au DAC, elles le prennent très bien."

Ce que nous a apporté la fabrique d'aliments ? 

"On s’occupe de la fabrique seulement 1 heure par mois et on a 7 formules :

  • 3 pour les VL
  • 2 pour les génisses
  • 1 pour les taurillons
  • 1 pour les veaux

Et c’est que le début ! L’avantage c’est qu’ici vous avez une multitude de matières premières et de possibilités : orge, triticale, maïs et on a encore du soja, colza et après on va rentrer de la pulpe de betterave et du corn.

Et puis, économiquement c'est rentable. Avec pas beaucoup on peut faire beaucoup. Et puis, on est autonome et on sait où on va. On sait ce qu’on donne. On est moins regardant à donner 1 kg d’aliment en plus. Ça permet de lisser les coûts et la trésorerie est mieux. Surtout sur les mois d’hiver. "

 

Aliment pour jeune bovin

Concentré 22 de protéines 

  • 40% orge
  • 20% maïs
  • 25% colza
  • 15% de soja non OGM
Aliment pour vache laitière

Mélange fermier 

  • 45% orge 
  • 45% maïs 
  • 10% triticale
Aliment pour vache laitière

Tourteau 40 de protéines

  • 70% colza
  • 30% soja non OGM
Pour taurillons

Tourteau 36 de protéines 

  • 40% soja non OGM
  • 40% colza
  • 20% orge

 

Des résultats ? 

"La faf a été mise en route le 20 décembre 2019. Je produis un mélange fermier pour 150€ (en incorporant du minéral et antacide). Bien sûr, il faut compter notre main d’œuvre, la manutention, le courant et l’investissement aussi mais du jour au lendemain, nous avons eu des résultats pour la laiterie :

  • 2.5 point de matières grasses
  • 1.5 point de TP à 6€
  • +2.5 L de lait par vache
  • 50€ pour 1000L de lait en plus

La fabrique ça se rentabilise vite. A équivalent, on a gagné 60€ par tonne sachant que l’on achetait 250 tonnes d’aliment par an."

 

Des conseils pour des éleveurs qui souhaitent investir en FAF ?

"Dès le départ, prendre l’incorporateur à minéraux car l’automate est capable de le gérer. Aujourd’hui, on doit être à côté pour incorporer le sel. Et on mettrait des plus petits silos que l'on remplirait plus régulièrement. Sinon rien à redire !"

 

Informations techniques 

  • 3 UMO
  • 85 vaches laitières
  • 260 ha de SAU
  • 7800 litres de lait en moyenne par VL
  • Référence laitière : 800 000 

 

Installation réalisée par notre distributeur Alfadou (25).

Ici vous trouverez quelques unes de nos réalisations

Fabrique d'aliments pour bovins - AOP Comté

GAEC Dromard, production laitière AOP Comté, Ouvans (25)

Lire plus Fabrique

Broyeur à disques pour l’aliment bovin, SKIOLD Disc Mill

GAEC Bouguennec, broyeur à disques pour l'alimentation de 120 vaches laitières

Lire plus Fabrique

Fabrique d'aliments pour poules pondeuses, SKIOLD Mecamix

EARL La Fourgonnerie, 39 000 poules pondeuses en plein air, fabrication d'aliment à la ferme

Lire plus Fabrique / Volaille